Votre spécialiste de la chirurgie maxillo-faciale à Alès

Spécialiste de la chirurgie maxillo-faciale, le Docteur Gaubert vous reçoit dans son cabinet, 2 rue Rollin, à Alès. Il traite également la chirurgie plastique de la face et esthétique (comme les oreilles décollées, la rhinoplastie, les paupières etc ...), ainsi que la chirurgie dermatologique. Enfin, ce dernier est membre de la société Française de stomatologie et de chirurgie maxillo-faciale ...
Chirurgie maxillo-faciale, Chirurgie dermatologique, Chirurgie plastique, Chirurgie esthétique

PRENDRE RENDEZ-VOUS EN CAS D'URGENCE
Docteur Sylvain Gaubert • 2, rue Rollin • 30100 Alès • Tél : 04 66 52 32 97

Ales Chir Max

Domaines de compétence

Nous pouvons intervenir dans les domaines chirurgicaux suivants :

Chirurgie maxillo-faciale Stomatologie Chirurgie esthétique Chirurgie dermatologique

“ La chirurgie maxillo-faciale et stomatologie est la prise en charge de pathologies de la cavité buccale et de la face (traumatismes,cancérologie de la cavité buccale ou de l'oro-pharynx) ”

Plus d'infos...

“ La chirurgie esthétique concerne des interventions chirurgicales non remboursées par la CPAM. Liée à la chirurgie plastique, elle participe à la réparation ou remodelage d'une structure tégumentaire ou une forme du corps humain. Elle est pratiquée en général pour lutter contre le vieillissement et ses conséquences. ”

Plus d'infos...

Médecine esthétique

Techniques de rajeunissement du visage et du cou

“ En cas d'intervention chirurgicale, il est important de connaitre un certain nombre de choses, notamment le parcours du patient, ainsi que les formalités administratives... ”

Plus d'infos...

Votre intervention


 

Lieux opératoires

Ales-ChirMax-View Bonnefon Clinique-la-garaud
Cabinet du Dr Gaubert
2, rue Rollin
30100 Alès
Tél : 04 66 52 32 97
Clinique BONNEFON
45, Avenue Carnot
30100 Alès
Tél : 04 66 56 34 12
Clinique La Garaud
217 rue Andrée Penchenier
30200 Bagnols-sur-Cèze
Tél : 04 66 90 60 60

Parcours

OPERER OU POSER L’INDICATION OPERATOIRE

Décider s’il faut opérer ou non s’appelle « poser une indication opératoire » . Lorsque votre chirurgien estime qu’il faut vous opérer, c’est qu’il pense qu’il existe une cohérence forte entre trois éléments :

- 1° les données de l’interrogatoire c’est à dire l’ensemble des informations que vous lui avez fourni en expliquant les circonstances de survenue de votre pathologie, s’il s’agit d’un traumatisme, vos symptômes, leur rythme leur intensité etc…

- 2° les données de l’examen chirurgical qu’il aura pratiqué et dont il aura extrait un certain nombre de données médicales et chirurgicales.

- 3° l’ensemble des examens complémentaires que vous aurez fait ou qu’il vous aura fait pratiquer : radiographie, échographie, scanner, IRM etc…

Il aura à l’issue de la confrontation de ces 3 éléments pesé soigneusement les bénéfices qu’une intervention vous apportera et les risques éventuels de cette intervention. Il aura également soigneusement évalué les risques d’une évolution sans intervention chirurgicale. Il est capital de savoir que le chirurgien propose une intervention mais que c’est toujours le patient après une information qui doit être selon les termes de la loi « éclairée, loyale, adaptée » qui l’acceptera. Chaque patient est libre et même encouragé à demander éventuellement toutes les explications complémentaires qu’il souhaitera avant de prendre sa décision définitive.

Il est fondamental que le patient respecte scrupuleusement les prescriptions et les conseils du chirurgien pour obtenir le résultat escompté de son intervention.

A l’issue de la consultation chirurgicale ou ultérieurement si vous souhaitez que le chirurgien réalise une intervention chirurgicale, un certain nombre de démarches est à réaliser : elles vous sont détaillées ci-dessous.

La consultation d’anesthésie :

Sauf intervention réalisée sous anesthésie locale, une consultation pré-opératoire d’anesthésie est obligatoire : cette consultation permettra aux médecins anesthésistes, en votre compagnie d’évaluer votre état de santé, votre suivi médical, et vos éventuels facteurs de risque quant à l’anesthésie future.

La consultation permettra également de décider d’un commun accord du type d’anesthésie réalisée à savoir anesthésie générale, rachi anesthésie, anesthésie loco-régionale… Un bilan médical complémentaire pourra vous être demandé et les prescriptions d’examens biologiques pré-opératoires seront réalisées à cette occasion.

Il est souhaitable pour cette consultation de vous munir de vos bilans biologiques et compte-rendus d’examens récents.

Les bilans complémentaires :

En fonction de votre intervention, des examens complémentaires peuvent être nécessaires notamment radiographiques, prescrits par le chirurgien mais également cardiologiques et ou pneumologiques prescrits soit par le chirurgien soit par l’anesthésiste.

L’hospitalisation:

la date et la durée de l’hospitalisation vous auront été précisées au cours de la consultation chirurgicale et confirmée lors de la consultation avec le médecin anesthésiste. Le médecin anesthésiste peut être amené à modifier la date de l’hospitalisation initialement prévue notamment s’il estime que des examens complémentaires plus poussés sont nécessaires. Pour des raisons de sécurité, il pourra également repousser la date de votre intervention (traitement pré opératoire d’une autre pathologie etc.) voire même contre indiquer l’intervention si le risque anesthésique est trop important.

Chirurgie ambulatoire:

vous serez hospitalisé le matin de votre intervention,veillez à rester bien à jeun depuis la veille minuit et évitez de fumer. Vous pourrez quitter la clinique le soir même à condition d’être accompagné. Si vous êtes seul, prière de le signaler au secrétariat médical ou au chirurgien et votre retour à domicile sera organisé en transport médicalisé ou en taxi. La chirurgie ambulatoire n’est légalement possible que si votre domicile est situé à moins d’une heure de transport de la clinique.

Chirurgie avec hospitalisation (24 heures ou plus):

En fonction de votre intervention vous serez hospitalisé la veille de l’intervention dans le courant de l’après midi ou pour des intervention plus bénignes le matin de votre intervention et dans ce cas veillez à rester bien à jeun depuis la veille minuit et évitez de fumer. Il est strictement interdit de fumer dans la clinique y compris dans les chambres. Essayer d’arrêter de fumer avant votre intervention car le tabac augmente de plus de 6 fois les risques de complications post – opératoires. Pour les gros fumeurs une aide est souhaitable, veuillez vous renseigner auprès de votre médecin traitant ou prenez rendez vous à une consultation anti – tabac.

L’intervention:

L’horaire exact de votre intervention ne pourra vous être précisé que le matin même. les horaires pourront être modifiés en fonction des urgences. La durée de présence au bloc opératoire n’est pas la durée de votre intervention. En effet vous serez conduit au bloc opératoire par le brancardier une heure environ avant l’heure prévu de votre intervention afin de permettre la préparation et l’anesthésie dans de bonnes conditions. Après l’intervention vous serez conduit en salle de réveil où toute une équipe d’infirmières et de médecins veillera sur vous et traitera les douleurs post opératoires.

Pour les intervention ambulatoires réalisées sous anesthésie locale pure il n’y a pas ( ou à de rares exceptions) de séjour en salle de réveil.

La sortie de clinique:

La date de sortie est généralement prévue lors de la consultation chirurgicale pré opératoire, les durées de séjour annoncés sont des délais moyens, l’équipe médicale pourra être amenée à prolonger ou raccourcir votre séjour en fonction de l’évolution post – opératoire. Un retour en ambulance ou taxi pourra être prescrit si votre état le justifie.

A la sortie de l'établissement, il vous sera remis un dossier avec vos prescriptions de sortie. Un rendez-vous post-opératoire devra être pris auprès du secrétariat du cabinet. Le respect des prescriptions médicamenteuses est très important.

Informations et formalités

Les formalités administratives

La pré-admission :

Elle sera réalisée au bureau des entrées de la clinique en même temps que la consultation d’anesthésie préopératoire. Munissez vous de vos papiers d’identité, de la carte vitale et de l’attestation d’inscription à la mutuelle ou assurance complémentaire.

Les documents légaux obligatoires :

Notre secrétariat vous remettra une autorisation d’opérer que vous remplirez, autorisant ainsi le chirurgien de votre choix à intervenir sur vous ou le cas échéant votre enfant s’il est mineur.

Le consentement éclairé : il s’agit d’un document qui vous sera remis le jour où vous prendrez votre décision opératoire et que vous rendrez au secrétariat avant la date de l’intervention, signé. Ce document atteste de l’information qui vous a été donnée sur votre état de santé, votre maladie, les choix thérapeutiques possibles et sur l’intervention qui vous est proposée particulièrement sur ses bénéfices et ses risques notamment en terme de complications.

Si vous souhaitez davantage d’explications, poser de nouvelles questions ou faire préciser certains points, n’hésitez pas à demander à rencontrer à nouveau votre chirurgien.

Au terme de votre réflexion et après informations complètes, si vous n’êtes pas en confiance, ANNULEZ VOTRE INTERVENTION.

Devis d’honoraires :

Le docteur Sylvain GAUBERT  exerce « en secteur 2 » dit à honoraires libres, c’est à dire qu’il est autorisé de part leurs titres hospitalo – universitaires à demander pour son activité chirurgicale un complément d’honoraires ; ce dernier fera l’objet d’un devis qui vous sera remis lors de la prise de décision opératoire. Il comporte l’acte chirurgical réalisé, le code CCAM correspondant et le montant des honoraires demandé. Ces informations vous permettront de vous adresser à votre mutuelle pour un remboursement complet ou partiel selon votre contrat. Une facture acquittée vous sera remise après règlement.

Restitution pré-opératoire des documents :

Au plus tard quelques jours avant votre intervention vous devrez rapporter signés au cabinet du chirurgien :

l’autorisation d’opérer

le consentement éclairé

le devis d’honoraires

Vous devrez aussi rapporter l’ensemble de vos examens (radiographies, scanner, IRM, échographie…)

Préparation à l’intervention :

Dans le souci permanent de limiter le risque de contamination microbienne et d’infection nosocomiale, outre une aseptie stricte au bloc opératoire et en salle d’intervention, nous vous demanderons pour votre part d’effectuer une douche à la Bétadine, visant à décontaminer au mieux l’ensemble des zones opératoires et des zones à risque infectieux.

Une ordonnance de produit antiseptique pour douche vous sera remise par le secrétariat ainsi qu’un formulaire de conseils d’hygiène pré opératoire qu’il vous faudra respecter.

C’est à ce prix que nous réduisons presque à 0 le risque de contamination microbienne (nous comptons sur votre pleine et entière collaboration)

Durée d’hospitalisation :

Votre intervention peut se dérouler soit en mode «ambulatoire « c’est à dire que l’entrée et la sortie de l’établissement se feront dans la même journée, soit en séjour hospitalier avec une durée qui est variable selon l’intervention, votre âge, votre état de santé et l’évolution post opératoire. Les durées moyennes d’hospitalisation vous sont données à titre indicatif dans les rubriques : intervention.

Gestion de la douleur :

L’équipe médicale et para-médicale veille par une attention de tous les instants au traitement de la douleur péri-opératoire et post-opératoire. L’équipe d’anesthésie pour ce faire est formée à des techniques d’analgésie loco-régionale péri-opératoire ou post opératoire de longue durée par mise en place d’un cathéter sur la zone opératoire qui permet l’injection d’un produit analgésique sur la zone opératoire.

Ces techniques modernes associent l’utilisation d’antalgiques habituels, de dérivés morphiniques ou de morphine, soit en injection ponctuelle soit par perfusion programmée (pompe à morphine ou PCA).

Désignation d’une » personne de confiance »:

La règlementation sur la personne de confiance est issue de la loi du 4 mars 2002 relative aux droits des patients, et de la loi du 22 avril 2005 relative à la fin de vie, dite « loi Léonetti ».

Elle se retrouve désormais notamment dans l’article L. 1111-6 du Code de la santé publique qui prévoit que : « Toute personne majeure peut désigner une personne de confiance qui peut être un parent, un proche ou le médecin traitant, et qui sera consultée au cas où elle-même serait hors d’état d’exprimer sa volonté et de recevoir l’information nécessaire à cette fin. Cette désignation est faite par écrit. Elle est révocable à tout moment. Si le malade le souhaite, la personne de confiance l’accompagne dans ses démarches et assiste aux entretiens médicaux afin de l’aider dans ses décisions. Lors de toute hospitalisation dans un établissement de santé, il est proposé au malade de désigner une personne de confiance dans les conditions prévues à l’alinéa précédent. Cette désignation est valable pour la durée de l’hospitalisation, à moins que le malade n’en dispose autrement ».

La désignation d’une personne de confiance n’est qu’une possibilité et non pas une obligation, la personne de confiance n’est pas « la personne à prévenir », mais la personne la plus à même de connaître les souhaits du patient. La mission de la personne de confiance n’est pas de « décider » de poursuivre ou non les soins, mais d’exprimer quels seraient les souhaits du patient qui du fait de son état, est empêché de répondre.

Consentement éclairé

Aucun traitement, aucune intervention chirurgicale ne peut être réalisée sans le consentement du patient ou de son tuteur légal.

la législation actuelle nous oblige à rédiger une preuve écrite signée attestant qu’une information complète et claire a été délivrée au patient par le chirurgien. Ce document vous sera remis lors de la consultation. Après un délai raisonnable de reflexion il devra être rendu au chirurgien daté et signé par le patient (ou son représentant légal), ce document sera également signé par le praticien. Ce document ne devra en aucun cas être signé immédiatement lors de la consultation car ce délai de réflexion est obligatoire. Il s’agit d’un document médico-légal qui engage le chirurgien et le patient.

Ce document est obligatoire et en son absence l’intervention ne pourra être réalisée

Voici ce document:

CONSENTEMENT ECLAIRE MUTUEL

Madame, Monsieur,

Vous-même, ou votre enfant, allez être hospitalisé(e), et opéré(e) à la Nouvelle Clinique Bonnefon.

Le Personnel soignant et les Médecins s’engagent à vous apporter les meilleurs soins et à vous fournir les renseignements concernant votre état et les gestes d’exploration et de traitement qu’il nécessite.

Nous avons l’obligation légale de faire la preuve que cette information vous a été apportée et que nous avons répondu à toutes vos questions. Nous devons en particulier vous énumérer les complications susceptibles de survenir au cours du traitement de l’affection dont vous souffrez .

Tout examen, tout geste chirurgical, même le plus bénin, comporte des risques, y compris vitaux, tenant non seulement à l’affection qui sera traitée par l’intervention mais également à des variations individuelles, parfois imprévisibles. Toutes les complications cumulées ne représentent qu’un très faible pourcentage de cas. Mais des complications générales, infectieuses, hémorragiques, allergiques,Phlébitique , emboliques ou liées à des intolérances médicamenteuses ou à des implants organiques ou prothétiques peuvent survenir et laisser des séquelles. Des complications infectieuses peuvent survenir bien que toutes les précautions soient prises (aseptie draconnienne, antibiothérapie préventive, bilan préopératoire notamment dentaire et urinaire etc…) elles surviennent plus fréquemment chez des sujets présentant une baisse des défenses de l’organisme comme par exemple en cas de traitement cortisonique, ou chimiothérapique anti-cancéreuse, ou en cas de diabète ainsi que de séropositivité au v.i.h. Une infection intercurrente d’un site différent de celui de votre opération (abcès dentaire infection urinaire,sinusite etc..) peut disséminer des germes par voie sanguine qui risquent d’infecter le site opératoire surtout en l’absence de traitement. Par ailleurs un résultat partiel est toujours possible même en l’absence de problèmes techniques.

Votre Chirurgien a pesé soigneusement et comparé les risques évolutifs de votre maladie et les complications éventuelles de son exploration et de son traitement. L’équipe qui vous prend en charge mettra tout en œuvre pour vous assurer les meilleurs traitements adaptés à votre état, dans la sécurité et l’humanité.

Veuillez lire attentivement ce texte. Nous avons étudié avec vous les conséquences de votre maladie en l’absence de traitement, les alternatives thérapeutiques, les bénéfices escomptés de l’intervention proposée, nous vous avons exposé les risques et complications possibles de votre intervention. Vous pouvez, naturellement nous demander tous les éclaircissements que vous pourriez souhaiter pour une meilleure compréhension de son contenu. Nous vous fournirons, en outre, tous les renseignements complémentaires que vous pouvez souhaiter, spécifiques à votre cas, à votre pathologie. nous pouvons vous réexpliquer, si vous le souhaitez, les précautions et les prescriptions que vous devrez suivre pour en obtenir les meilleurs résultats et prévenir, autant que possible, des complications futures.

Si vous n’acceptez pas les risques liés à l’intervention, si vous n’avez pas confiance : NE VOUS FAITES PAS OPÉRER

Prévention des infections nosocomiales

Définition:

C’est une infection (de la zone opératoire ou d’autres organes) contractée entre votre entrée en clinique et le vingtième jour post opératoire. Une infection dont le patient était porteur avant l’hospitalisation n’est pas une infection nosocomiale.

Prévention des infections nosocomiales:

La prévention des infections nosocomiales est une des préoccupation principale de l’équipe soignante de la clinique Bonnefon. Il existe une équipe opérationnelle d’hygiène sous le contrôle du « Comité de Lutte contre les Infections Nosocomiales » qui met en oeuvre et coordonne toutes les actions nécessaires pour éviter ces infections. Ce travail d’équipe a permis à la clinique d’obtenir le meilleur classement dans ce domaine ( score ICALIN: A) La clinique travaille également en collaboration avec le service d’infectiologie du CHU de Nîmes.

Votre participation est fondamentale dans la prévention des infections nosocomiales. Nous vous demanderons pour votre part d’effectuer une préparation cutanée visant à décontaminer au mieux l’ensemble des zones opératoires et des zones à risque infectieux. Une ordonnance de produit antiseptique pour douche vous sera remise par le secrétariat ainsi qu’un formulaire de conseils d’hygiène pré opératoire qu’il vous faudra respecter. C’est à ce prix que nous réduisons presque à zéro le risque de contamination microbienne.

Dans ce même but, vous aurez éventuellement à réaliser un contrôle pré-opératoire de la sphère ORL et bucco-dentaire à la recherche de foyer microbien caché. A votre entrée en clinique une recherche sera faite sur les urines et la sphère nasale.

Au Bloc opératoire:

Les régles d’aseptie sont strictes: Entrées et sorties contrôlées, intervention en « salle blanche » avec filtration de l’air et sous flux laminaire, utilisation de scaphandres protecteurs pour la chirurgie prothétique, zone opératoire dédiée à la chirurgie hyper-aseptique etc.

Hygiène:

La clinique Bonnefon a mis en place un Comité de Lutte contre les Infections Nosocomiales (CLIN) et une Equipe Opérationnelle d’Hygiène Hospitalière (EOHH), comportant le personnel, notamment médical, pharmaceutique et infirmier, nécessaire à la mise en oeuvre des actions de lutte contre les infections nosocomiales.

Les docteurs Béracassat Nicolay Bidar et Duchemin travaillent en collaboration avec l’équipe opérationnelle d’hygiène et le CLIN pour mettre en place une stratégie de prévention, de surveillance, d’information, de formation et d’évaluation sur les infections nosocomiales.

Les douches pré-opératoire sont obligatoires la veille au soir et le jour de l’intervention (environ 1h avant).

Comment bien réaliser une douche pré opératoire :

POUR LE PATIENT

Linge et objets personnels, n’oubliez pas d’apporter :

- votre nécessaire de toilette (gants de toilette, serviettes,…)

- des tenues de nuits

- une robe de chambre

- des chaussures d’intérieur… etc.

Recommandations générales

■ Ne marchez pas pieds nus

■ Brossez vous les dents

■ Ne portez ni maquillage, ni vernis à ongles, ni parfum

■ Enlevez vos bijoux*

■ Enlevez vos prothèse dentaires et auditives

■ Enlevez vos lentilles oculaires

■ Cessez de fumer

* Nous vous rappelons que les objets de valeur, différentes prothèses, ainsi que les lunettes de vue restent sous votre responsabilité pendant le temps de votre séjour.

POUR LES ACCOMPAGNANTS ET VISITEURS

1. Toute visite avec des enfants en bas âge est particulièrement contre indiquée dans un établissement de santé, notamment par mesure de sécurité pour ces enfants.

2. Ne vous installez pas sur les lits.

3. En raison des risques d’infection, la présence d’animaux est strictement

interdite dans l’établissement.

4. Chambre d’isolement : Dans certains cas, le patient est placé en chambre d’isolement pour bénéficier d’une surveillance et de précautions particulières. Famille et patient, respectez strictement les recommandations du personnel soignant.

5. Les plantes en pot et fleurs coupées sont interdites

6. Il est strictement interdit de fumer dans l’enceinte de l’établissement et dans le parc.

Devis d'honoraires

INFORMATIONS SUR LE SECTEUR 2:

Le secteur 2 ou à honoraires libres est un secteur d’exercice médical autorisé et attribué à certains médecins par les caisses d’assurance maladie et les organismes de tutelle sous « certaines conditions strictes »

Ces médecins doivent obligatoirement être diplômés de faculté et université française.
Ceci signifie  7 années de formation médicale, 5 années de spécialisation chirurgicale et 2 à 4 années de pratique chirurgicale en centre hospitalier universitaire.

Si ce long cursus ne garantit pas le résultat d’une intervention, il assure une formation de très haut niveau qui reste le meilleur gage d’une qualité chirurgicale optimale.

L’autorisation d’exercice « en secteur 2 » permet au praticien habilité de demander aux patients des compléments d’honoraires, de consultation et d’intervention chirurgicale dont le montant, établit selon l’usage avec « tact et mesure » varie selon le temps passé, la difficulté, le niveau de technicité de l’intervention ainsi que l’expérience et la notoriété du chirurgien.

Les consultations vont de 23 à 55 Euros.
Les dépassements d'honoraires sont adaptés au type d'intervention effectué.
Toute intervention de nature esthétique fait l'objet d'un devis préalable.

NB . les patients titulaires de la CMU,ou de l’ACS munis de justificatifs à jour sont pris en charge au tarif de base de la sécurité sociale, sans complément d’honoraires.

Sortie

La sortie de clinique:

La date de sortie est généralement prévue lors de la consultation chirurgicale pré opératoire, les durées de séjour annoncés sont des délais moyens, l’équipe médicale pourra être amenée à prolonger ou raccourcir votre séjour en fonction de l’évolution post – opératoire. Un retour en ambulance ou taxi pourra être prescrit si votre état le justifie.

Avant votre sortie vous sera remis un dossier avec vos prescriptions de sortie.  Un rendez vous de consultation de contrôle avec le chirurgien devra être pris auprès du secrétariat du cabinet. Le respect des prescriptions et des contrôles post opératoires est impératif.

Après l'intervention

Au cours de l’hospitalisation:

Sous le contrôle du chirurgien et des médecins anesthésistes, l’équipe soignante vous prendra en charge. Cette équipe est composée d’infirmières et d’aides – soignants diplomés d’état, sous la responsabilité du cadre infirmier (surveillante): Madame Badaroux et de l’infirmière générale: Mme Magne et de Kinésithérapeutes.

Le ménage et l’hygiène des locaux est réalisé par les employés de la société « Hopital service » spécialisée en hygiène hospitalière.

Votre pansement sera refait en fonction des prescriptions du chirurgien et à un rythme adapté à votre cas. Les médicaments nécessaires vous seront distribués par les infirmières. Si vous avez un traitement personnel à prendre indépendant de votre intervention, vous êtes priés de l’apporter avec vous et le remettre à l’équipe d’infirmières. Les médecins jugeront si ce traitement est compatible avec votre intervention.

Il est strictement interdit de prendre toute médication sans en avertir l’équipe soignante. La prise de médicaments, hors du contrôle des médecins peut entrainer de graves conséquences, compromettre le résultat de l’intervention, voire engager le pronostic vital. De même, il est interdit de toucher à son pansement.

Si vous ne pouvez vous déplacer ou si le chirurgien vous l’a interdit, n’hésitez pas à appeler le personnel qui vous aidera (Toilette etc.)

Pour des raisons de sécurité, il est interdit aux familles et aux visiteurs de déplacer les patients, de modifier leur installation, de toucher aux pansements ou aux perfusions.

Si votre cas le nécessite (interventions lourdes) vous serez amener à séjourner quelques jours dans le service de « soins intensifs ».

Gestion de la douleur :

L’équipe médicale et para-médicale veille par une attention de tous les instants au traitement de la douleur péri-opératoire et post-opératoire. L’équipe d’anesthésie pour ce faire est formée à des techniques d’analgésie loco-régionale péri-opératoire ou post opératoire de longue durée par mise en place d’un cathéter sur la zone opératoire qui permet l’injection d’un produit analgésique sur la zone opératoire.

Ces techniques modernes associent l’utilisation d’antalgiques habituels, d’anti-inflammatoires,de dérivés morphiniques ou de morphine, soit en injection ponctuelle soit par perfusion programmée (pompe à morphine ou PCA).

Sortie de clinique:

Veuillez consulter la rubrique appropriée: Votre Intervention > Sortie

En cas d'urgence


Ales-ChirMax-View Bonnefon urgence15
Vous pouvez appeler votre médecin traitant qui nous contactera à son tour pour un rendez-vous rapide (sous 72h) Vous pouvez vous adresser aux urgences de la Nouvelle Clinique BONNEFON

( 45, Avenue Carnot – 30100 Alès – Tél. : 04 66 56 34 12 ) accueil 24h/24, y compris Dimanche et jours fériés.

En cas d’urgence extrême, appelez le 15

Notre adresse

Nous contacter